Forum Economique Breton : une « raison d’être » peut en cacher une autre !

Beaucoup ont pu s’interroger sur la « raison d’être » du 1er Forum Économique Breton dans un moment complexe, à la fois pour l’économie du territoire et…pour l’organisation d’un évènement. Parmi toutes les raisons d’être du FEB, et elles sont nombreuses, il y en a une, que la tenue du FEB incarne et exprime, qui est en même temps symbolique et structurante : celle de continuer.

Nous ne devons pas reculer devant le Covid et nous devons collectivement, individuellement continuer. Continuer d’avancer, de se rencontrer, d’inventer, d’investir, de produire. Nous devons nous, acteurs économiques de toutes tailles et de tous secteurs, faire preuve d’initiatives et, faire en sorte de « vivre avec ».

Réunir physiquement pendant 48 heures 500 personnes par jour, augmenté digitalement d’audiences additionnelles dans le respect strict des conditions de sécurité sanitaires aussi bien dans des formats de plénières, de tables rondes, d’ateliers de co-construction interactifs que de pauses de restauration, a été une prouesse au service de la bonne tenue de l’évènement. Mais cette prouesse (combien de fois par exemple a-t-on nettoyé mange-debouts et micros ?…) rendue possible par le professionnalisme, la concentration de chaque instant et le talent des équipes d’organisation va bien au-delà et sert bien plus que la réussite de l’évènement en lui-même.

D’abord cet évènement sert la confiance, en soi et en demain, de tout un éco-système au service du territoire et de ceux qui y vivent au quotidien. Et, par les temps qui courent, on en conviendra, ce n’est pas rien. Le plaisir évident, visible à l’œil nu, de se retrouver, d’échanger des coordonnées et des idées et solutions forcément nouvelles redonne énergie et moral à un moment où tout le monde en a besoin.

Ensuite cet évènement sert à montrer, une fois de plus, que là où il y a une volonté, il y a un chemin où tout une somme d’individualités s’engage et devient un collectif qui fait mouvement vers un objectif commun, je dirais même de « bien commun » : ici en l’occurrence, contribuer et prendre part à l’effort de relance de l’éco-système économique, social et culturel breton. L’élan est pris. Tant mieux.

Enfin cet évènement sert les métiers de la communication et de l’évènementiel, dramatiquement impactés par la crise sanitaire. Celle-ci nous oblige à nous adapter, inventer, travailler différemment, peut-être encore plus « militairement » et précisément. C’est bon à prendre. L’évènement du FEB, rendu possible par le soutien de la Région et l’engagement sans faille de ses partenaires est, finalement et surtout, un exemple collectif d’anti-renoncement.

Et c’est formidable.

Marc SAINT-OUEN

2 jours pour construire la Bretagne de demain

2 jours pour se voir « en vrai » après des mois sans se croiser.

2 jours pour partager ses doutes, ses peurs, ses interrogations nées de ces mois inédits.

2 jours pour échanger, partager des idées.

2 jours pour construire, ensemble, la Bretagne de demain.

2 jours au Forum Economique Breton.

Nous avons organisé des plénières, des grands plateaux, des labs, des interviews sur la Feb TV, pour que les acteurs économiques, publics et privés du territoire breton se rencontrent, confrontent leur point de vue. Mais c’est surtout « en coulisses », une fois les « lumières » des plateaux éteintes que le forum s’est construit. Le public échange avec les intervenants, pose ses questions, les uns et les autres se retrouvent autour d’un café improvisé, les regards se croisent, visages masqués.

« Jamais nous n’avons vu autant de cartes de visites échangées » glisse Laurence Fortin, vice-présidente du conseil régional de Bretagne en charge de l’économie.

« Si tu veux construire un bateau, fais naître le désir de la mer »

Engager les transitions écologiques, environnementales, sociétales, culturelles en Bretagne, sont les thèmes sur lesquels chacun a pu échanger pendant ces 2 jours de forum. Et c’est un vent d’optimisme, en ces temps moroses, qui a soufflé sur le Palais du grand large de Saint-Malo qui accueillait le FEB.  Les modalités d’action peuvent être différentes, mais les quelques 1 000 chefs d’entreprise, élus, établissements financiers, acteurs culturels présents ont affirmé la nécessité d’agir dans ce sens. Et ensemble. Avec une conviction forte : face à cette crise économique, on ne peut pas s’en sortir seul. La Bretagne a toujours été une terre de coopération, de solidarité, le FEB a permis de réunir les acteurs économiques en un même lieu et faciliter leur rencontre. Qu’en retenir ? Comment agir ? Un des intervenants des grands plateaux que j’ai eu la chance d’animer a terminé son propos par cette citation d’Antoine Saint-Exupéry : « Si tu veux construire un bateau, ne rassemble pas tes hommes et femmes pour leur donner des ordres, pour expliquer chaque détail, pour leur dire où trouver chaque chose… Si tu veux construire un bateau, fais naître dans le cœur de tes hommes et femmes le désir de la mer. » Ce désir sera-t-il né ? Rendez-vous en 2021 au bord de la mer…

Céline Monsallier, directrice de la rédaction du site d’info éco Entreprendre.bzh

Imaginer la Bretagne de Demain

L’engagement de Réseau Entreprendre Bretagne, aux côtés des organisateurs du FEB, est conforme à notre objectif reconnue d’Utilité Publique, d’Accompagner et de Soutenir, les créateurs, repreneurs et développeurs de PME en Bretagne qui créent de l’Emploi sur nos territoires.
Les axes définis par le FEB correspondent totalement à notre engagement au quotidien pour l’Avenir de la Bretagne à savoir: l’Innovation, la réindustrialisation de la Bretagne, la Création de Valeur et d’Emploi et l’implantation de PME avec des centres de décisions sur nos territoires.
Nous serons donc présents avec des chefs d’entreprises engagés lors de cette 1ère édition du FEB avec des témoignages de créateurs, repreneurs et développeurs de PME bretonnes accompagnés par des chefs d’entreprises bénévoles.
Nous espérons que cette édition, dans un contexte particulier, permettra d’imaginer la Bretagne de Demain.

Refondons, ensemble, la Bretagne

Nous sommes unis, nous sommes résolus, et nous sommes engagés. Nous aimons la Bretagne, son histoire, ses valeurs. Nous voulons être des forces de progrès. Nous allons agir.

La crise sanitaire, sociale économique et culturelle du Covid-19 est unique. Unique dans sa soudaineté et sa violence. En quelques jours nous avons basculé dans un monde inconnu, dans une réalité nouvelle, dans une urgence permanente. Alors que l’épisode sanitaire semble être, pour le moment, derrière nous, vient le temps des périls. Une seule certitude : ne rien faire, rester spectateur, sur la touche ne peut être une option.

C’est le propre des moments de crise, ramener chacun à l’idée même de son utilité. Les codes anciens ont volé en éclat. Acteur public ou privé, grande entreprise ou PME, associatif ou indépendant… toute ces distinctions ne prennent plus sens au regard de l’immensité du défi. Ce sens, il nous faut le trouver dans l’union de toutes les forces bretonnes, dans la co-construction et avec la singularité universelle du collectif.

Nous prenons notre part du travail de refondation de la Bretagne. Nous ne nous cacherons pas. Quel avenir pour notre économie, quel lendemain pour notre attractivité, quel modèle d’agriculture pour l’après, quelle culture au sens étendu du terme voulons-nous vivre ? Les questions sont nombreuses, très nombreuses. Et les réponses ne peuvent être apportées unilatéralement. Chacun doit prendre sa part de voix. Oublions les silos, ce temps est derrière nous. Il nous faut co-construire, il nous faut travailler, réfléchir, penser. Dès aujourd’hui engageons le rebond. Et donnons-nous rendez-vous les 8 et 9 septembre prochain au Forum Economique Breton pour avancer, ensemble.

Nous sommes des entrepreneurs, des universitaires, des chefs d’entreprises, des responsables associatifs, des élus, des citoyens. Nous sommes la Bretagne.

Envie de participer au FEB ? Inscrivez-vous ICI

Communiqué de presse

Initialement prévu les 1 et 2 avril, le Forum Économique Breton réunira les acteurs économiques et institutionnels les 8 et 9 septembre 2020 sous un format entièrement repensé pour répondre à l’enjeu de refondation de l’écosystème économique, culturel et social breton suscité par la crise. Nouveaux thèmes, contenus enrichis et co-construction seront au cœur de la démarche du nouveau FEB.

Face à la remise en question de nos modèles traditionnels et aux incertitudes suscités par la crise, le Forum Économique Breton change de format pour répondre à un enjeu de taille : reconstruire autrement et ensemble l’écosystème économique, culturel et social de la Bretagne.

Le nouveau FEB se présentera sous la forme d’un grand atelier de co-construction stratégique et opérationnel pour permettre aux acteurs économiques et institutionnels bretons de dégager ensemble, dès septembre prochain, des priorités d’actions, engagements et solutions concrètes au service de la Bretagne et de ses habitants.

Le nouveau format du FEB sera “digital augmenté” : quelque soit l’évolution de la crise sanitaire et des contraintes liées, le FEB sera en mesure de proposer le cas échéant un rendez-vous 100% en ligne. Enfin, le FEB s’appuiera dès le mois de juin sur la mise en ligne d’un Think Tank numérique sur lequel les partenaires et les participants pourront interagir et proposer des axes de réflexions en amont de la rencontre.

Envie de participer au FEB ? Inscrivez-vous ICI

Newsletter
Recevez les dernières actualités et publications directement dans votre boîte mail.